LA COLLECTION

Contenu des tiroirs, le trésor du musée.
Contenu des tiroirs, le trésor du musée.

Pour permettre aux visiteurs de s’immerger dans le contexte du musée, un prologue multimédia de quelques minutes est présenté dans l’ancienne salle à manger de la villa. La visite se poursuit dans les combles où est abordé l’émergence du traitement de la paille à l’époque préindustrielle, lorsque des milliers de travailleurs à domicile créaient de véritables œuvres d’art.

Le premier étage est dédié à la production industrielle, aux nouveaux matériaux et aux réseaux internationaux générés par l’industrie des tresses à chapeaux, de la fin du 19e au 20e siècle.

L'ancien salon du rez-de-chaussée sert d'espace d'exposition temporaire.

L’histoire de l’industrie des tresses à chapeaux du Freiamt est exposée et racontée grâce à une technologie multimédia moderne, polyvalente, interactive, fondée sur une iconographie abondante et originale.

Prix de la protection du patrimoine argovien

L’année de sa réouverture en 2013, le musée de la paille a eu l’honneur de recevoir le prix « Aargauischer Heimatschutzpreis » (Protection du patrimoine argovien) pour son investissement dans la protection du patrimoine argovien ; une reconnaissance d’exception pour les membres et amis du musée.

« Le transfert de l’ancien musée de la Paille de Wohlen dans la villa d’Auguste Isler de 1860 d’architecture classique, fut une remarquable décision. Les pièces de la villa ont été rénovées avec soin et adaptées à l’histoire de l’industrie de la paille, et ceci de façon attrayante tant dans leur diversité que sur le plan muséal. Les visiteurs ne peuvent qu’être impressionnés par l’industrie de la tresse à chapeaux du Freiamt. »